Actualité santé

Vaccination obligatoire des enfants : l'Inserm fait une mise au point

Vaccination obligatoire des enfants : l'Inserm fait une mise au point

Tags: Vaccination

Le projet de loi de financement de la Sécurité sociale rend obligatoires, pour les enfants nés à partir du 1er janvier 2018, 8 vaccins supplémentaires jusqu'alors seulement recommandés pour la petite enfance. L'Inserm entend mettre fin aux idées reçues en la matière et fait le point sur les connaissances scientifiques qui doivent sous-tendre une prise de décision que l'institut estime rationnelle."Il est indispensable d’augmenter les niveaux de couverture vaccinale des enfants en France pour prévenir des pathologies sévères, des séquelles et des décès évitables", avance l'Inserm dans sa mise au point.

Actualité professionnelle

Faut-il investir dans les soins primaires?

Faut-il investir dans les soins primaires?

Tags: Soins primaires, PLFSS, Leicher, MG France

MG France a organisé le 14 septembre 2017 son colloque de rentrée sur le thème " Soins primaires en marche ?". Nicolas Revel, le directeur de la CNAMTS et Cécile Courrèges, directrice de la Direction Générale de l'Offre de Soins au ministère de la Santé ont répondu à l'invitation du syndicat des généralistes. Calude Leicher, président de MG France précise les objectifs du syndicat.

Actualité pratique

Où s'installent les jeunes généralistes ?

Où s'installent les jeunes généralistes ?

Tags: Installation

Ils veulent concilier vie professionnelle et épanouissement personnel, activité de médecine générale et vie de famille. Ils plébiscitent à cet égard les grandes agglomérations. Le choix du lieu de leur installation s’appuie sur de multiples facteurs. Où les jeunes généralistes préfèrent-ils visser leur plaque aujourd'hui ?

Enquêtes

Quelle perception les jeunes ont-ils de notre protection sociale ?

Quelle perception les jeunes ont-ils de notre protection sociale ?

Tags: Protection sociale

43 % des jeunes estiment que la solidarité relève avant tout des individus ou de la famille, contre 36 % des 60 ans ou plus. Ils sont aussi plus nombreux que leurs aînés à exprimer des doutes sur les effets positifs de la protection sociale en période de crise. Reste que six jeunes sur dix sont favorables à davantage d’intervention publique dans les domaines économiques et sociaux. Comment les jeunes jugent-ils la protection sociale française ? Quel modèle a leur préférence ? Le baromètre de la DREES nous livre des résultats surprenants.